Comment écrire un bon roman ?

Comment écrire un bon roman ?

Certaines personnes, en se levant le matin, n’ont qu’une envie : écrire. Si ça vous arrive, vous êtes un auteur en puissance. Mais combien d’entre vous se lanceront à corps perdu dans l’écriture d’un roman ?

Prenons un panel d’un million d’auteurs en herbe se levant le matin, comme vous, avec des envies d’écrire. Sur ce million d’auteurs, on peut parier qu’un sur dix se mettra à écrire, soit 100 000 personnes. Ce n’est pas si difficile de griffonner quelques lignes sur une page blanche ou un journal intime. Mais combien sont capables d’aller au bout de l’écriture d’un roman ? Disons 5000, en étant optimiste. Si c’était si facile de mener à bien un projet littéraire, ça se saurait. Et sur ces 5000 auteurs peu sont capables d’écrire un bon roman ; on peut même parier qu’un seul auteur en est réellement capable. Pourquoi ? Parce que les éditeurs à compte d’éditeur publient en moyenne 1 auteur sur 5000. Cela signifie qu’une grande majorité des romans reçus ne sont pas assez bons, voire pas bons du tout. Si vous rêvez d’être publié par un éditeur de renom, un conseil : commencer par écrire un bon roman.

C’est quoi un bon roman ?

Maintenant c’est décidé, votre objectif est d’écrire un bon roman et de le publier dans une belle maison d’édition. Vous vous levez le matin avec cette idée fixe. Vous vous donnez les moyens de vos ambitions. Vous savez que vous pouvez y parvenir, vous n’avez pas peur, vous écrivez, sans relâche, car vous voulez écrire un super roman, c’est votre but. Vous savez que certains auteurs ont réussi, alors pourquoi pas vous !

Vous êtes décidé à passer à l’action, vous allez y arriver, vous êtes motivé et… Hop, hop, hop ! Pas si vite, revenons en arrière. Écrire un bon roman, c’est bien, mais c’est quoi au juste un « bon roman » ? Est-ce un ouvrage qui se vend comme des petits pains au mois de septembre, date de la rentrée littéraire ? Est-ce un livre qui est cité dans des milliers d’articles de blog ? Est-ce un bouquin si populaire qu’il a gagné l’étiquette de « bestseller » ? Absolument pas. Un bon roman est celui qui trouve son public. Un bon roman est celui qui séduit. Un bon roman est celui que les lecteurs ne peuvent plus lâcher une fois commencé. Un bon roman est par conséquent une bonne histoire, une intrigue haletante qui emporte le lecteur dans un voyage émotionnel, psychologique, quasi métaphysique. Un bon roman fait rêver, réfléchir, débattre, pleurer, rire ; il apporte des émotions et donne envie d’en parler, de s’y replonger. Un bon roman n’est pas nécessairement un livre qui se vend mais il vous permet de créer une communauté de lecteurs fidèles qui vous suivra ensuite dans chacune de vos nouveautés.

Les idées reçues sur l’écriture d’un bon roman

Vous savez pourquoi si peu de bons romans sont proposés aux maisons d’édition ? Parce que les auteurs se découragent. De nos jours, nous sommes tous hyper-informés. La télévision, internet, la presse, les réseaux sociaux, autant de média source d’informations contradictoires qui s’amoncellent pour former une montagne inaccessible. Voici quelques idées reçues sur l’écriture d’un bon roman qu’il faut absolument vous sortir de la tête :

  • Pour écrire un bon roman, vous devez prendre les services d’un super coach. FAUX
  • Pour écrire un bon roman, vous devez suivre à la lettre tous les conseils d’experts. FAUX
  • Pour écrire un bon roman, vous devez avoir une idée révolutionnaire. FAUX
  • Pour écrire un bon roman, vous devez prendre des vacances ou un congé sabbatique. FAUX
  • Pour écrire un bon roman, vous devez avoir être un As du marketing et de la publicité. FAUX
  • Pour écrire un bon roman, vous devez avoir un diplôme littéraire. FAUX
  • Pour écrire un bon roman, vous devez avoir des parents enseignants. FAUX
  • Pour écrire un bon roman, vous devez être la réincarnation de Jules Verne. FAUX
  • Pour écrire un bon roman, vous devez avoir une maison d’édition. FAUX
  • Pour écrire un bon roman, vous devez avoir un QI minimum de 150. FAUX
  • Pour écrire un bon roman, vous devez écrire tous les jours. FAUX ET ARCHI FAUX !

Cette dernière idée reçue fera jaser tous les experts en écriture de roman qui n’ont jamais publié un seul livre à compte d’éditeur. Ne leur déplaise, écrire tous les jours est une chimère, nous avons tous nos vies et nos contraintes à prendre en compte. En revanche, écrire le plus régulièrement possible est une nécessité, comme nous le verrons plus tard dans l’article. La différence est infime mais gardez à l’esprit que l’écriture ne doit pas devenir une contrainte. Si vous vous obligez à écrire tous les jours, contre vents et marées, vous pouvez être sûr d’écrire un mauvais roman !

Les bases pour écrire un super roman

Détermination

La base essentielle pour écrire un bon roman est de le vouloir vraiment. Logique me direz-vous, mais il faut vraiment faire preuve de détermination et d’une abnégation sans failles pour surmonter les difficultés, car elles sont nombreuses durant l’écriture d’un livre. Il ne faut rien lâcher.

Lecture

Lire beaucoup de romans aide foncièrement. Vous pouvez être un génie de la littérature et inventer votre propre style littéraire, mais c’est souvent en découvrant des auteurs, internationaux de préférence, dans leur multitude et leur complexité que l’on parvient à affirmer son propre style.

Imagination

Ça peut paraître difficile, mais vous devriez essayer de développer votre imagination. La lecture, le dessin et la peinture le permettent au contraire des films, des séries et d’internet, devant lesquels vous restez passifs. En développant votre imaginaire, vous pourrez créer des univers.

Technique

Connaitre des techniques d’écriture évite des erreurs de débutant. Certains pensent qu’il faut avoir écrit trois romans avant d’écrire un livre satisfaisant. Facilitez-vous la tâche en vous formant aux techniques d’écriture. Internet est là mais pensez à dénicher l’information sur plusieurs sites web.

Histoire

Un bon roman, c’est une bonne histoire à raconter. L’imagination peut vous y aider. À défaut, écrivez sur un sujet qui vous est familier, qui vous transporte, pour lequel vous avez une sensibilité, de « l’appétence » comme le martèlent à longueur de temps les cadres moyens.

Écriture

Écrivez à votre rythme, étapes par étapes. Prenez le temps d’écrire régulièrement, dès que vous le pouvez, motivez-vous, ne serait-ce que pour rédiger un paragraphe ou une phrase bien sentie, mais l’écriture ne doit pas devenir synonyme de contrainte. Pour écrire un bon roman, l’écriture doit rester un plaisir, une passion, dictée par votre seule volonté et pas par un agenda préformaté.

Structure

Un bon roman, c’est aussi un une bonne structure à définir en amont. Elle pose les bases de votre histoire, de votre écriture, de vos espoirs. Cette structure c’est le cadre, le plan, votre ligne directrice qui doit vous amener simplement d’un point A à un point Z, en passant par B, C, D, etc.

Vous découvrirez comment établir la structure de votre roman dans la suite de l’article 😊

Comment écrire un bon roman : Part. 2

Comment écrire un bon roman : Part. 3



Combien ça coûte de créer sa couverture de livre ?

11 juin 2020

Comment faire le dépôt légal d’un livre à la BnF ?

11 juin 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *