Quelle est la différence entre distribution de livre et diffusion de livre ?

Quelle est la différence entre distribution de livre et diffusion de livre ?

Cette question peut vous paraître simple mais, pour beaucoup d’autres auteurs, la réponse reste floue. Vous êtes nombreux à penser qu’il s’agit de la même chose. À tort, évidemment. La distribution et la diffusion de livres sont deux métiers à part entière, complètement différents. Leur point commun : ils s’inscrivent chacun dans la chaîne de commercialisation des ouvrages. Alors comment les différencier ? C’est l’objet de cet article.

La distribution d’un livre

Ils se nomment Volumen, Sodis, Union, Hachette, Interforum. Ils sont les principaux distributeurs français. La plupart de ces grands noms de la distribution ne vous disent rien, et pourtant ils sont tous des filiales de grandes maisons d’édition – respectivement Seuil, Gallimard, Flammarion, Hachette et Editis. Leur métier est principalement tourné vers la logistique et peut se résumer en quatre verbes : stocker, expédier, retourner, facturer.

Pour bien comprendre, il faut revenir en amont de la chaîne de production d’un livre. Lorsque vous terminez la direction d’ouvrage avec votre éditeur, votre livre est prêt à être commercialisé. Vous signez alors un B.A.T. (bon à tirer), qui marque le top départ de votre publication et donc la fin du travail consacré à la création. Votre éditeur peut imprimer un certain nombre d’exemplaires au lancement, ou assurer uniquement l’impression à la demande. Dans tous les cas, votre livre est prêt à être distribuer et c’est là qu’intervient le distributeur.

Le stockage des livres

Dans un premier temps, il gère le stock de livres imprimés. C’est toujours utile si le premier tirage de votre ouvrage s’élève à plusieurs milliers d’exemplaires, l’éditeur ne pouvant stocker des dizaines de cartons pesant une tonne dans son bureau exigüe.

L’expédition des livres

Lorsqu’un exemplaire de votre livre trouve preneur, le distributeur assure l’expédition, c’est-à-dire qu’il conditionne le colis et l’envoie par voie postale aux librairies, aux clients finaux ou à toute autre adresse renseignée par l’acquéreur. Concrètement, lorsqu’un lecteur commande votre livre sur Amazon ou dans une librairie de quartier, ils se passe trois choses : Amazon et la librairie encaissent l’argent puis transmettent la commande au distributeur qui expédie le livre sous 48h, la plupart du temps.

Le retour des livres

Selon les éditeurs, une politique de retour des livres invendus est mise en place, ainsi que la mise au pilon (destruction). Cette étape, qui permet aux éditeurs et aux auteurs de minimiser les risques financiers est, paradoxalement, facturée très cher par les distributeurs, ce qui explique que certains éditeurs ne gèrent pas cet aspect.

Le décompte des ventes

Vous avez bien lu, c’est le distributeur qui se charge de la facturation pour la simple et bonne raison qu’il est en contact direct avec les centrales d’achat et les librairies (physiques et en ligne) qui commandent les livres. Il comptabilise donc les exemplaires vendus (expédiés puis facturés par tous les intermédiaires) et transmet ponctuellement un rapport de vente aux éditeurs, ces derniers vous le transmettant à leur tour. Ne tirez pas à boulets rouges sur votre éditeur lorsqu’il vous annonce des chiffres de vente proche de zéro puisque cette donnée lui vient du distributeur.

Pour résumé ce qu’est la distribution d’un livre, voici la définition établie par le Syndicat National de l’Édition : « la distribution assume les tâches liées à la circulation physique du livre (stockage, transport) et à la gestion des flux financiers qui en sont la contrepartie (…) Entre 8 et 15 % du prix de vente du livre revient au distributeur. ».

Nous pourrions ajouter que le distributeur doit assumer ces tâches selon des contraintes fixées par la loi, parmi lesquelles un prix unique de vente et une distribution partout et pour tous, au même moment.

La diffusion d’un livre

Ils se nomment Union distribution, Hachette, Sodis, Dilisco, Interforum. Ils sont principaux diffuseurs français. Vous avez remarqué ? Certains d’entre eux font également partie des principaux distributeurs. Le monde est petit n’est-ce pas ?

Le métier du diffuseur est principalement commercial et marketing. Il favorise la présence des livres dans les librairies physiques et sur les salons littéraires. Si le distributeur permet à votre livre de pouvoir être acheté partout, le diffuseur fait en sorte qu’il soit vu partout, quel que soit le point de vente : librairies indépendantes, chaines, grandes surfaces, marchands de journaux, centrales d’achat, etc.

Pour réussir, le diffuseur s’appuie sur une équipe de commerciaux, nommés « représentants », qui se consacre entièrement à la vente des livres, selon les étapes suivantes :

  1. Définir avec votre éditeur un objectif de nombre d’exemplaires de livres à insérer sur le marché.
  2. Démarcher les points de vente pour leur faire connaitre le catalogue de votre éditeur et les convaincre de commander des exemplaires.
  3. Fournir aux points de vente des supports de promotion pour mieux vendre : kakémonos, présentoirs, affiches, etc.
  4. Prendre les commandes réceptionnées par les points de vente et les fournir à votre éditeur (qui les fournit ensuite au distributeur).
  5. Assurer le réassort des livres dans les points de vente pour éviter les ruptures de stock.
  6. Sensibiliser les points de vente sur les nouveautés littéraires de votre éditeur, puis reprendre au point 3., et ainsi de suite.

NB : le diffuseur ne facture rien, ni personne, son travail est de représenter votre éditeur.

Bref, les diffuseurs font du porte-à-porte dans l’espoir de placer en rayon les livres de votre éditeur. Ça peut paraître normal, mais ça reste une exception dans le monde de l’édition. Peu d’éditeurs peuvent recourir aux services d’un diffuseur car ça coûte très cher et c’est un milieu élitiste. Les diffuseurs ne travaillent qu’avec des grands noms de l’édition, les éditeurs indépendants ne les intéressant guère.

Pour résumé ce qu’est la distribution d’un livre, voici la définition établie par le Syndicat National de l’Édition : « la diffusion désigne l’ensemble des opérations commerciales et marketing mises en œuvre par les éditeurs dans les différents réseaux de vente (…) entre 4 et 7 % du prix de vente du livre revient au diffuseur ».

Votre livre doit être bien distribué ou bien diffusé ?

Comme nous l’avons vu, la diffusion et la distribution peuvent parfois être assurées par la même société. Mais la sélection à l’entrée est souvent un frein pour de nombreux éditeurs qui ne peuvent compter sur aucun distributeur, ni aucun diffuseur. Ils entretiennent alors du mieux possible leur réseau de libraires pour vendre vos livres. C’est un travail de titan qu’ils assure souvent uniquement dans leur secteur. Le stockage, l’expédition et la facturation des commandes leur incombent aussi. Ces éditeurs-là sont des héros, mais leur efficacité est bien moindre que celle d’éditeurs entourés d’un distributeur et d’un diffuseur.

Si avoir un diffuseur semble être l’apanage des gros éditeurs, un certain nombre de petits éditeurs peuvent se targuer de travailler avec un distributeur. Ces éditeurs-là méritent toute votre attention car bénéficier d’une bonne distribution est un minimum si vous souhaitez exister. Si une bonne diffusion profite aux auteurs reconnus pour vendre des centaines de milliers d’exemplaires de leur livre, une bonne distribution vous permettra au moins de trouver vos lecteurs et d’être vendu partout dans le monde. Finalement, si la diffusion est LE graal quasi inaccessible pour espérer faire de votre ouvrage un bestseller, la distribution est un minimum pour que vos livres soient visibles et disponibles.

Il existe près d’une centaine de distributeurs en France. Hachette a presque le monopole du marché. Ça tombe bien, notre distributeur est Hachette. Qu’attendez-vous pour publier votre livre avec youStory ?

Comment trouver un éditeur ? Part. 3

18 février 2020

Comment trouver un éditeur ? Part. 4

18 février 2020

2 commentaires sur Quelle est la différence entre distribution de livre et diffusion de livre ?

  1. Love the site– really individual pleasant and lots to see!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *