Interview de Laure M, auteure youStory

Interview de Laure M, auteure youStory

Après 30 années de régimes divers et variés, de kilos perdus puis repris, Laure a décidé de stopper l’effet yoyo. Elle se lance alors dans une aventure intérieure et se rend vite compte avoir eu un parcours de vie fait de multiples expériences. Elle est littéralement “La femme aux 100 vies”. Elle décide donc de confier à youStory quelques chapitres marquants de son histoire. Notre maison d’autoédition a ainsi pris en charge son superbe projet, des services éditoriaux, à la publication, jusqu’à la promotion. L’auteure accepte aujourd’hui de se prêter en exclusivité au jeu de l’interview.

Pourquoi êtes-vous devenue auteure ?

Aujourd’hui, 356 personnes meurent par heure de l’obésité. L’obésité est le vecteur de 13 cancers, dont le cancer du sein.

Pendant 30 ans, j’ai connu l’obésité avant de réussir à m’en sortir en reprenant le contrôle de mon corps et de mes pensées. Dans le premier tome de Mes 100 vies, je livre un récit sans fard, pour montrer comment s’installe les premiers pas du cercle vicieux que peut prendre la vie. Ainsi, je veux donner l’occasion aux personnes qui le liront de trouver des exemples personnels qui pourraient les aider à arrêter leurs propres tourments. Cette situation d’obésité est inquiétante, je veux par mon expérience montrer comment la résilience a été un des facteurs de ma réussite. 

Comment êtes-vous devenue auteure ?

Tout d’abord j’ai été au-delà de mes appréhensions, mon but était de partager mon histoire. J’ai pris le temps d’analyser Mes 100 vies et je me suis aperçue que c’était un sacré panel d’expériences pour aider les autres.

D’après vous, pour quel public est fait votre livre ?

Pour toutes les personnes qui sont ou qui ont été dans une situation de souffrance avec soi-même. De 16 à 107 ans, il peut faire rougir comme faire réfléchir ou apporter des réponses.

Quels sont les thèmes abordés au travers de votre biographie ?

Ma biographie (de mes 13 à 19 ans) aborde de multiples sujets, tels que : la violence, les difficultés scolaires, la volonté de toujours s’accrocher et d’avancer face au refuge que l’on peut trouver dans la nourriture. Le but est de montrer qu’on peut s’en sortir, quel que soit l’obstacle : blessures, douleurs, angoisses, adolescence mouvementée… 

Quels sont vos autres projets de livres ?

Dans un premier temps, Mes 100 vies – Dans un tourbillon va donner le coup d’envoi d’un projet plus global, où l’on suivra toujours mon parcours de vie au travers de plusieurs tomes. Dans un second temps, l’idée est de partager toute l’élaboration de ce qui a fait ma réussite face à l’obésité avec des outils concrets pour apporter mon aide via une méthode ludique et interactive.

Que pensez-vous de l’autoédition ?

C’est une façon plus simple d’atteindre son objectif, d’être proactif dans son projet et d’avoir un soutien plus global sur le monde de l’édition.

Comment avez-vous connu youStory ?

Je l’ai connu par le biais d’une agence de conseil.

Si vous deviez résumer youStory en 3 mots ? Vous nous conseilleriez à d’autres auteurs ?

Soutien, facilité, résultat. 

Oui, je conseillerai d’être soutenu dans cette épopée, seule on va moins loin et on a plus de chance de faire des erreurs et de perdre énormément de temps. Il faut arrêter de penser qu’on sait tout et qu’on peut tout faire soi-même. Un professionnel amène toujours une plénitude.

Comment écrire de la poésie (en vers) ?

14 novembre 2022

Comment écrire un livre non fictionnel ?

14 novembre 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *