LIVRE – DES VIES À USAGE UNIQUE

(7 avis client)

15,00


Couverture livre confinement Des vies à usage unique
Couverture livre confinement Des vies à usage unique
4e de couverture

À Mulhouse comme en France, le confinement dure depuis des mois. Kwonmin vit seul dans un HLM et sent bien qu’on s’y méfie de lui : il est vietnamien, c’est à dire presque chinois… Un soir, il rencontre Mado, jeune infirmière d’origine africaine ; elle vient de s’installer dans l’immeuble, proche de l’hôpital où elle travaille. Entre l’émigré pointé du doigt et la jeune femme épuisée, le courant passe tout de suite. Courant aux ondes qui vont déclencher un tsunami ! Ces deux étrangers sont vraiment de trop dans l’immeuble — aux habitants plutôt bizarres de surcroît ! À moins que tous aient leurs vies, et leurs raisons ?

Un polar amoureux mené de 86 mains de maître par des auteurs de tous horizons qui livrent avec leurs styles et leurs mots, une certaine vision du confinement, sans pathos ni repli sur soi, mais avec force, émotion, humour, un sens aigu de la fiction, et, au final, une belle humanité.

Lire un extrait du roman Des vies à usage unique

Découvrir la version numérique de ce polar confiné

Description

Genre : roman d’amour, polar, récit

Version brochée : 15 €

Nombre de pages : 184

ISBN : 978-2-38124-007-7


Les auteurs : Ahmmad ABOUHALTAM – Arnaud AGNEL – Annick AUCANTE – Florence AUCANTE PARAWAN – Lucie AUCANTE – Maxime BAILLY – Inès BARRÉ – Catherine BAYLE – Laura BISGAMBIGLIA – Kamylia BERTHOU – Sylvie BESSON – Marielle BETTEMBOURG – Pascale CHATIRON – Marie-Josèphe DARGENT – Clément DAZIN – Emmanuel DOSDA – Léonard FOGGIA – Véronique FROMENT – Mathilde HUMBERT – Laurent JOURNAUX – Abdoulaye KONATÉ – Hervé KOUBI – Dominique LAUDIJOIS – Marie LAUDIJOIS – Pierre LAUDIJOIS – Bryce LOURIÉ – Vincent LUCAS – Antoine MORINEAU – Julien MUGICA – Stephan MULLER – Martine ORTHEZ – Éric PARAWAN – Nadine PERRIN – Raphaëlle RENUCCI – Nicolas ROBERT – Chaher Mohamed SAÏD OMAR – Charlotte SAHAKIAN – Isabelle SCHONHABER – Stanislas SIWIOREK – Frédéric THIBAULT – Claudine VAN BENEDEN – Sabine WESTERMANN – Richard ZWEIG

Début et fin, animateur et humble tricoteur : Stéphane AUCANTE

Sous le regard de : Annick AUCANTE, Martine DIRRENBERGER et Laurent JOURNAUX

Le pourquoi du comment : Stéphane Aucante a lancé, sur Facebook, comme une blague, le 1er avril 2020, l’idée d’écrire « un cadavre exquis en temps de confinement », soit un récit rédiger à plusieurs, voire à très nombreux… Il soumis le projet à un certain nombre d’amis, proches ou lointains, auteurs eux-mêmes ou non, de tous les âges, de tous les continents, en leur envoyant deux pages qu’il avait déjà écrites… Car ce serait ça l’une des règles du jeu littéraire (inventé par les surréalistes) : écrire peu et vite : entre une et deux pages en moins de 24 heures. Autre règle : toujours s’inspirer des pages écrites avant soi, sans chercher à s’en détourner ou s’en défaire. Ce fut facile à Stéphane Aucante d’émettre une telle règle : il avait écrit en premier… Cela dit, il écrirait aussi en dernier… Au final, 43 personnes ont eu envie de jouer à écrire, comme ça, librement, sans pudeur ni gêne, et de livrer sans pathos ni subjectivité leurs émotions, leurs peurs et leurs rêves face au confinement.

Détails du livre

Dimensions 1.2 × 13.3 × 20.3 cm
Auteur

Stéphane Aucante

Avis

7 avis pour LIVRE – DES VIES À USAGE UNIQUE

  1. Malard

    J’ai ouvert ce livre avec un peu de réticence : 43 auteurs (dont de jeunes débutants) qui écrivent à la suite en peu de temps, qu’est-ce que cela pouvait donner ?… Eh bien, ces VIES A USAGE UNIQUE sont une excellente surprise : l’intrigue est dense et se tient bien, tous les personnages sont riches et fouillés (mon préféré c’est William) et le twist final est très malin. Un livre « non formaté » à découvrir sans hésiter en cette période de rentrée littéraire où on nous ressert encore les mêmes « vieux » auteurs.

  2. Velde

    Un pari vraiment réussi. Malgré la multiplicité des auteurs et des styles, le livre fonctionne de bout en bout à travers une intrigue à la fois haletante et parfois étonnante, mais aussi des récits de vies qui sont tour à tour très touchants ou plutôt grinçants. Une vraie surprise dans un monde littéraire français qui en compte peu.

  3. Bettahar

    Un vrai tour de force qui se lit sans lâcher le livre tellement ça va vite et bien. Bravo aux 43 auteurs ! Mais faut-il pour autant espérer un « D’autres vies à usage unique » parce qu’il y aurait un deuxième confinement ?… lol

  4. Hospital

    Un exercice rondement mené et qui au final se tient bien malgré la multiplicité des auteurs. Toutefois, les changements de styles (pas si nombreux cela dit, ce qui est assez surprenant) peuvent parfois un peu dérouter. Mais une belle découverte, de chouettes portraits de vie, et un twist final assez génial. A quand la suite ? lol

  5. Pcombe

    Il y a des livres comme ça, peut-être un peu fragiles, mais tellement étonnants, et dans tous les sens du terme : pas la forme (rare), le fond (plutôt engagé), l’histoire (incroyablement bien ficelé quand on sait que 43 personnes l’ont écrites), les styles (très diversifiés et en même temps bien reliés entre eux) et surtout d’incroyables personnages, dont les vies sont vraiment uniques ! Osez d’autres livres que ceux (au nombre de 10, à peine plus) dont on parle sur tous les médias

  6. Nathalie SAGET

    Livre très agréable à lire, les différents personnages sont attachants, très variés.
    Même avec les 43 auteurs, l’histoire se tient, déroute parfois mais est toujours très cohérente.
    Nous sommes surpris jusqu’au bout du livre, la fin est très inattendue!!!
    N’hésitez pas à découvrir ce livre.

  7. Hugo

    Une superbe démarche qu’on ne peut qu’applaudir à deux mains !

Ajouter un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avis de l'équipe youStory

Une superbe initiative menée par notre auteur, Stéphane Aucante, lors de la crise sanitaire qui a touchée la France au printemps 2020. Ce "Polar exquis" écrit par 43 auteurs durant deux mois est doté d'une intrigue étonnante sur fond de confinement. À lire sans modération.