Biographie

Jacques Duclaux

14 septembre 1938

Lorrain d’origine, l’auteur a été marqué, au cours d’une année scolaire, par la visite avec ses compagnons de classe de l’enceinte fortifiée de Metz, et en particulier, par ce commentaire de son professeur d’histoire qui leur faisait vivre sur place, avec passion, le célèbre siège de Metz : « Si vos ancêtres lorrains sont devenus français, c’est grâce à deux grands capitaines : Strozzi et Saint Remy, qui, au siège de Metz, ont infligé à Charles Quint sa plus grande défaite ». La conviction de ce professeur sur le rattachement de la Lorraine à la France est restée dans sa mémoire et a resurgi, des années plus tard, à Saint-Rémy-de-Provence, en visitant une chapelle funéraire et en découvrant que le personnage inhumé, appelé Saint Remy, se nommait en réalité Jean de Renaud, personnage célèbre à son époque en tant qu’ingénieur militaire de François Ier, et que les Guerres de Religion et l’ombre de Vauban ont soustrait aux regards des historiens.

Pendant sept années, un patient travail de recherches a permis à l’auteur par la consultation de nombreux documents originaux, ignorés à ce jour et conservés en Provence, de suivre sur le terrain, l’évolution d’un jeune officier d’artillerie destiné à l’attaque des places et devenu ensuite commissaire aux fortifications des places de frontières. Dans cette biographie illustrée, destinée au grand public, l’auteur a souhaité rendre à Jean de Renaud l’honneur d’avoir bien servi la Lorraine en la faisant rattacher à la France. Reconnaissance que Bertrand de Salignac, grand témoin de ce parcours, écrivait au roi :

Sire
« Les hommes vertueux qui travaillent en votre service, outre les bienfaits qu’ils peuvent espérer de votre libéralité, attendent encore cette récompense que le témoignage de leurs faits soit rendu tel, qu’ils puissent être estimés entre vos autres sujets, et jouir toute leur vie de l’honneur qui leur demeure de vous avoir bien servi, laissant après la mort leur nom perpétuel à la postérité ».