EBOOK – VIDES POCHE(S)

(1 avis client)

3,99


Couverture livre autofiction Vide Poche(s)
Couverture livre autofiction Vide Poche(s)
4e de couverture

Un jour je prendrai tous les trains du monde.
C’est ce que je me dis quand l’agoratruc ne me cloue pas sur place. Car il s’agit bien de cela, de cette peur de sortir de chez soi, de quitter son quartier, sa ville, d’aller voir ailleurs. Plus loin. Alors je prends une loupe et je grossis tout, faisant de chaque instant une aventure. Traverser la rue devient une épopée, les rencontres une plongée dans l’inconnu, mon lit un paquebot.
Et pourtant des rencontres il y en. Ma maison accueille quotidiennement les nombreux visiteurs qui peuplent mon théâtre carrousel. Ce sont eux et elles mes évasions.
Cette autofiction d’une agoratruc, c’est, teinté d’humour, un an de bagarre au quotidien, et cette envie de se débarrasser d’une compagne envahissante, de s’en accommoder, ou peut-être de s’en faire une amie. Qui sait ?

Découvrez la version papier du livre

Description

Genre : autofiction

Version numérique : 3,99 €

Formats de fichiers : epub, .mobi et .pdf

ISBN : 978-2-38124-145-6


Un jour je prendrai tous les trains du monde.
C’est ce que je me dis quand l’agoratruc ne me cloue pas sur place. Car il s’agit bien de cela, de cette peur de sortir de chez soi, de quitter son quartier, sa ville, d’aller voir ailleurs. Plus loin. Alors je prends une loupe et je grossis tout, faisant de chaque instant une aventure. Traverser la rue devient une épopée, les rencontres une plongée dans l’inconnu, mon lit un paquebot.
Et pourtant des rencontres il y en. Ma maison accueille quotidiennement les nombreux visiteurs qui peuplent mon théâtre carrousel. Ce sont eux et elles mes évasions.

Cette autofiction d’une agoratruc, c’est, teinté d’humour, un an de bagarre au quotidien, et cette envie de se débarrasser d’une compagne envahissante, de s’en accommoder, ou peut-être de s’en faire une amie. Qui sait ?

Avis

1 avis pour EBOOK – VIDES POCHE(S)

  1. Raspati

    Un livre pour moi c’est le style avant tout ! Le fameux style, le souffle de l’écrivain, celui qui attire et aspire ou qui laisse à l’écart…Et là, le style m’a attrapé, sans que je ne m’en rende compte dès la première page. J’aimais le poser parce que c’était dense, tout en me disant que j’avais hâte de le retrouver. Un livre qu’on pourrait se passer de la main à la main entre aficionados de douceurs littéraires hors des sentiers battus des éternelles rentrées littéraires!

Ajouter un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *