Comment trouver un éditeur ? Part. 1

Comment trouver un éditeur ? Part. 1

Après avoir écrit un roman, de nombreux auteurs se demandent comment trouver un éditeur. Pas tous les auteurs, c’est certain. Les protégés des grandes maisons d’édition qui accumulent les bestsellers ne sont pas concernés, ni même les personnalités publiques. Pour tous les autres auteurs, vous, moi, nos voisins, nos cousins, nos collègues de bureau ou nos professeurs, cette question nous taraudent forcément. Et pour cause, trouver un éditeur signifie que notre livre sera publié. Le Graal tant convoité ! Malheureusement, actuellement, seul 1 auteur sur 5000 a la chance de trouver un éditeur. Cela vaut uniquement pour les éditeurs à compte d’éditeur puisque dénicher un éditeur à compte d’auteur se révèle aussi simple que d’aller acheter une baguette de pain. Voir son roman retenu par un éditeur à compte d’éditeur relève presque de l’exploit. Il devient même un mythe pour les plus désespérés des deux millions d’auteurs attendant leur heure. À tort. Si la démarche est difficile, elle est loin d’être impossible.

Voici ma recette pour espérer trouver un éditeur :

  1. Écrire un bon roman
  2. Sélectionner les éditeurs
  3. Soigner sa soumission de manuscrit
  4. Suivre rigoureusement les demandes

Dans ce premier article, nous allons découvrir comment écrire un « bon » roman.

Écrire un bon roman

Ça peut paraît idiot, mais c’est la base : si votre roman est nul, aucun éditeur n’en voudra. Il en va ainsi pour le fond et la forme du livre.

Le fond, c’est le sujet d’un livre et son intrigue.

Votre roman doit avoir une queue et une tête pour séduire, sinon c’est peine perdue. Une intrigue se travaille en amont. Rares sont les auteurs capables de rédiger leur roman d’instinct, sans établir un plan préalable. Alors travaillez votre histoire. Donnez-lui du sens. Peaufiner le rythme, la narration, les dialogues. Et temps que vous y êtes, écrivez sur un sujet d’actualité, voire polémique. Les éditeurs en sont friands puisque ce type de roman peut faire le buzz et booster les ventes. N’oubliez pas qu’un éditeur est avant tout un marchand. Son objectif est de vendre, pour survivre. L’éditeur aime publier de la belle littérature, mais il veut surtout rentrer dans ses frais, faire des bénéfices étant la cerise sur le gâteau.

Après le 1er jet, la réécriture du roman

Lorsque vous avez fini d’écrire le 1er jet de votre histoire, faites-le lire à vos proches. Écoutez attentivement leurs remarques et réécrivez votre roman. Oui, vous avez bien lu : réécrivez votre roman, intégralement, à partir d’une feuille blanche. Votre 1er jet s’apparente à la première pierre d’un édifice, alors sans ce travail vous ne terminerez jamais votre édifice. Servez-vous du 1er jet pour aller au-delà, repousser vos limites, écrire mieux. C’est la base d’un bon roman, mais le travail doit continuer.

Ne pas négliger la forme du livre

Par la forme, c’est-à-dire le style, le ton, la syntaxe, l’orthographe, la conjugaison, etc. Autant le dire sans détour : les éditeurs veulent retoucher les romans le moins possible. Pourquoi ? Parce que ça coûte cher, en temps. Il faut leur faciliter la tâche en leur proposant un livre publiable sans modification profonde. Le style et le ton se travaillent, à force de lecture et d’écriture. C’est un élément de différenciation qui permet aux romans de trouver leur lectorat. On en revient aux ventes potentielles, vous suivez ? Si les éditeurs vous pardonneront peut-être un roman sans style particulier, ils ne vous pardonneront pas de constructions de phrases bancales et des coquilles par dizaines. C’est clairement éliminatoire. Faites impérativement corriger votre manuscrit par une tierce personne avant de l’envoyer aux maisons d’éditions. Facilitez-leur également la lecture en aérant votre texte le plus possible et en supprimant les lourdeurs et autres mollesses dans le texte.

Vous êtes certain d’en avoir fini avec votre « bon » roman ? C’est le moment de sélectionner vos éditeurs potentiels.

Édition ou autoédition ? Distribution et Diffusion

22 novembre 2019

Édition ou auto-édition ? Impression et promotion

22 novembre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *