Comment trouver un éditeur ? Part. 2

Comment trouver un éditeur ? Part. 2

Si écrire un bon roman tombe sous le sens, sélectionner méticuleusement les éditeurs potentiels peut faire grincer des dents. Il faut dire que chaque auteur pense avoir écrit une œuvre magistrale. C’est bien légitime vu la quantité de travail fournie pour aller au bout de l’histoire, alors pourquoi faire l’impasse sur certains éditeurs ? D’accord, à vous de voir, ne faisons pas l’impasse.

Cibler les grosses maisons d’édition

Voilà ce qui va se passer. Vous allez cibler les principales maisons d’éditions françaises comme Gallimard, Albin Michel, Flammarion, Payot, XO, J’ai Lu, Folio ou encore Grasset. Puis, vous allez imprimer votre manuscrit, le relier soigneusement, l’accompagner d’un texte de présentation clair et concis – nous le verrons par la suite – le mettre sous pli et l’envoyer par la poste pour un coût exorbitant avant… d’attendre. Jusque là, rien d’anormal. Les semaines et les mois vont passer avant le verdict. Ce qui serait anormal, c’est que l’un de ces éditeurs vous contacte pour vous annoncer le plaisir immense qu’il a ressenti durant la lecture de votre roman et la joie qu’il aurait à le publier. Cela peut se produire, c’est vrai, si vous êtes un génie. Je ne doute pas qu’un génie se cache parmi vous, mais ils sont rares. Ce qui serait normal, après avoir ciblés ces éditeurs, serait de recevoir un courrier type annonçant solennellement que votre roman n’entre pas dans leur ligne éditoriale, malgré toutes ses qualités évidentes.

Finalement, vous avez perdu du temps (des mois) et de l’argent (les timbres). L’espoir fait vivre me direz-vous, mais quand même, votre but est de publier un roman si je ne me trompe ?

Reprenons comme si vous aviez fait l’impasse sur les mastodontes de l’édition. Deux choix s’offrent à vous : sélectionner des maisons d’édition spécialisées , c’est à dire celles qui possèdent une collection où pourrait figurer votre livre, ou sélectionner des maisons d’édition qui souhaitent dénicher les talents de demain.

Cibler les maisons d’édition spécialisées

Par « spécialisées » j’entends des éditeurs possédant une ligne éditoriale dans laquelle votre roman pourrait s’inscrire. Pourquoi cibler Grasset si votre livre appartient au genre Fantasy ou Science-Fiction ? Ciblez plutôt les éditions Bragelonne, Mnémos ou le Bélial. Ces noms vous paraissent moins ronflant ? Ils sont pourtant les références en la matière. Et ça vaut pour tous les genres littéraires : Biographie, Amour, Aventures, Conte, Cyberpunk, Epopées, Érotique, Espionnage, Fantastique, Histoire vraie, Historique, Horreur, Humoristique, Littérature générale, Noir, Policier, Régional, du terroir, Space Opera, Steampunk, Thriller, Voyage et tant d’autres.

Pour bien faire, mieux vaut avoir lu quelques romans des éditeurs sélectionnés. Cela permet de mieux savoir si votre livre entre dans l’une de leurs collections.

Lorsque vous avez ciblé des éditeurs spécialisés, quel que soit leur taille et leur nom, glissez votre manuscrit dans une enveloppe affranchie, postez-la et… attendez.

L’avantage de cibler des maisons d’édition spécialisées, c’est qu’elles prendront la peine de lire quelques pages de votre roman, quand les mastodontes de l’édition font souvent lire uniquement la première page, la dernière et une page au hasard à l’un des stagiaires beta-lecteurs qu’ils ont la gentillesse d’accueillir.

L’inconvénient des maisons d’éditions spécialisées, c’est qu’elles ne vous répondront pas forcément si elles ne retiennent pas votre livre. Par manque de moyens, évidemment. Certaines s’en donneront la peine si votre livre possède des qualités – souvenez-vous, il faut au préalable avoir écrit un bon roman. Souvent, elles détailleront les motifs du refus. Ne vous lamentez pas, ces motifs doivent vous servir à réécrire votre roman ou, a minima, le corriger.

Une fois réécris, renvoyez votre roman à ces mêmes maisons. Pourquoi cibler des éditeurs qui vous ont refusés ? Parce qu’ils n’ont pas la mémoire courte. Si certains ont appréciés la première version de votre roman, il y a fort à parier qu’ils apprécieront encore plus la nouvelle. De plus, un auteur qui fait preuve d’abnégation et de courage est un auteur qui donne envie d’être publié. Évitez toutefois de harcelez les éditeurs, c’est éliminatoire.

Cibler les maisons d’édition dédiées aux nouveaux auteurs

Vous avez déjà publié un roman ? Ce n’est pas grave, les éditeurs spécialisés dans la publication de nouveaux auteurs laissent leur chance à tous les auteurs, à condition que leur roman soit bon – on y revient encore.

Ces éditeurs sont assez nombreux. Ce sont de petites structures, la plupart du temps inconnues du grand public. Si vous avez bien plus de chance d’être retenu dans ce genre de maisons plutôt que chez Albin Michel, ne perdez pas de vu qu’elles possèdent souvent une date de péremption. Une date de quoi ? De péremption, vous avez bien lu. Les éditeurs dédiés aux nouveaux auteurs sont souvent de jeunes maisons d’édition qui souhaitent étoffer leur catalogue. Elles sont en quête d’auteurs, certes, mais votre objectif est de trouver un éditeur, non ? Ces maisons se proposent volontiers de l’être. Bref, ces jeunes éditeurs, après avoir dénichés plein de nouveaux talents, affichent rapidement le même message sur leur site web : « les soumissions de manuscrits sont actuellement fermées pour une durée indéterminée ». Et cette durée est souvent longue. La faute à quoi ? À force de retenir des romans, ces maisons arrivent à saturation, et il leur faut prendre le temps, souffler, digérer, avant de se transformer en éditeur plus traditionnel, de ceux qui font une sélection drastique à l’entrée. Rassurez-vous, tant qu’il y aura de nouvelles maisons d’édition, il y aura des éditeurs dédiés aux nouveaux auteurs. Ils sont sans doute votre meilleure chance d’être publié à compte d’éditeur, à condition de…

soigner votre soumission de manuscrit. Cela fera l’objet d’un autre article.

Les chiffres clés de l’édition de livres en France

4 janvier 2020

Édition ou autoédition ? Royalties et droits

4 janvier 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *