Qu’est ce que la distribution d’un livre ?

Qu’est ce que la distribution d’un livre ?

Ils se nomment Volumen, Sodis, Union, Hachette Distribution, Interforum et sont les principaux distributeurs français. La plupart de ces grands noms de la distribution ne vous disent rien, et pourtant ils sont tous des filiales de grandes maisons d’édition – respectivement Seuil, Gallimard, Flammarion, Hachette et Editis. Leur métier est principalement tourné vers la logistique et peut se résumer en quatre verbes : stocker, expédier, retourner, facturer, auxquels il convient désormais d’ajouter le verbe référencer.

Par où commencer ?

Pour bien comprendre, il faut revenir en amont de la chaîne de production d’un livre. Lorsque vous terminez la direction d’ouvrage seul ou avec votre éditeur, votre livre est prêt à être référencé en librairie et donc commercialisé. Vous signez alors un B.A.T. (bon à tirer), qui marque le top départ de l’étape concernant la publication et, par conséquent, la fin du travail consacré à la création. Votre éditeur peut imprimer un certain nombre d’exemplaires au lancement ou assurer uniquement l’impression à la demande. Dans tous les cas, votre livre est prêt à être distribué et c’est là qu’intervient le distributeur. Ce dernier a plusieurs rôles : 

Le référencement en librairie 

Les livres sont référencés dans le catalogue des libraires via des entités comme Dilicom ou Electre. Ainsi, les libraires ont accès à une fiche de votre livre sur leur logiciel, ce qui leur permet de commander des exemplaires de votre livre à la demande des clients ou pour le placer en rayon (à la demande des auteurs autoédités le plus souvent).

L’impression des livres 

Certains distributeurs sont partenaires d’imprimeurs pour l’impression d’un stock ou l’impression à la demande. C’est par exemple le cas entre Hachette Distribution et Lightning Source, le leader mondial de l’impression à la demande. Selon vos besoins et le nombre de précommandes, ce type de partenariat vous permet d’imprimer un nombre prédéfini de livres (50, 100, 500…) pour vous constituer un stock personnel à prix dégressif et / ou profiter du système d’impression à la demande qui consiste à imprimer uniquement les quantités venant d’être commandées, au fil de l’eau.

Le stockage des livres 

Dans un premier temps, le distributeur gère le stock de livres imprimés. C’est toujours utile si le premier tirage de votre ouvrage s’élève à plusieurs milliers d’exemplaires, l’éditeur ne pouvant stocker des dizaines de cartons pesant une tonne dans son bureau exigüe.

L’expédition des livres 

Lorsqu’un exemplaire de votre livre trouve preneur, le distributeur assure l’expédition, c’est-à-dire qu’il conditionne le colis et l’envoie par voie postale aux librairies, aux clients finaux ou à toute autre adresse renseignée par l’acquéreur. Concrètement, lorsqu’un lecteur commande votre livre sur une plateforme de vente Internet (comme Amazon) ou dans une librairie de quartier, grande surface ou enseigne culturelle, il se passe trois choses : la plateforme ou la librairie encaissent l’argent puis transmettent la commande au distributeur qui expédie le livre sous 48h, la plupart du temps.

Le retour des livres 

Selon les éditeurs, une politique de retour des livres invendus est mise en place, ainsi que la mise au pilon (destruction). Cette étape, qui permet aux éditeurs et aux auteurs de minimiser les risques financiers est, paradoxalement, facturée très cher par les distributeurs, ce qui explique que certains éditeurs ne gèrent pas cet aspect.

Le décompte des ventes 

Vous avez bien lu, c’est le distributeur qui se charge de la facturation pour la simple et bonne raison qu’il est en contact direct avec les centrales d’achat et les librairies (physiques et en ligne) qui commandent les livres. Il comptabilise donc les exemplaires vendus (expédiés puis facturés par tous les intermédiaires) et transmet ponctuellement un rapport de vente aux éditeurs, ces derniers vous le transmettant à leur tour. Ne tirez donc pas à boulets rouges sur votre éditeur lorsqu’il vous annonce des chiffres de vente proche de zéro puisque cette donnée lui vient du distributeur.

Un travail logistique 

De façon plus explicite, la distribution d’un livre représente tout le travail logistique qui est nécessaire. 

Pour résumer, ce qu’est la distribution d’un livre, voici la définition établie par le Syndicat National de l’Édition : « La distribution assume les tâches liées à la circulation physique du livre (stockage, transport) et à la gestion des flux financiers qui en sont la contrepartie (…) Entre 8 et 15 % du prix de vente du livre revient au distributeur. ».Nous pourrions ajouter que le distributeur doit assumer ces tâches selon des contraintes fixées par la loi, parmi lesquelles un prix unique de vente et une distribution partout et pour tous, au même moment.

Quand la lecture devient un "Rayon de soleil"

26 décembre 2022

Qu'est ce que la diffusion d'un livre ?

26 décembre 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *